26/02/2012

Actus, Ligue 1

Aulas accuse !

Tags: , , ,

aulas-arbitreFrustré par la remontée spectaculaire du PSG, Jean-Michel Aulas, le président de Lyon, a taclé l’arbitrage de M.Fautrel. Le patron lyonnais accuse l’arbitre du match d’avoir favorisé le club de la Capitale.

Jean-Michel Aulas, qu’avez-vous pensé de ce Lyon-PSG très intense ?

C’était un match intéressant et de grande qualité mais qui a été faussé par un arbitrage défaillant. Défaillant sur l’interprétation de quasiment toutes les fautes. Quand un joueur est sur la ligne de la surface, il est à l’intérieur (ndlr : la faute sur Nenê)… Quand il y a une faute sur nous à la fin, l’arbitre ne siffle pas et Paris marque son troisième but. Je voudrais qu’on m’explique aussi d’où viennent les quatre minutes  d‘arrêt de jeu sachant qu’il n’y a pas eu les changements qui permettent d’avoir quatre minutes en plus.

On vous sent très déçu…

Je ressens une grande déception car le football est un sport merveilleux quand il y a deux équipes de la qualité de Paris et de Lyon. Mais c’est un match qui a été tronqué sur la frustration des amateurs de football. Il y a eu beaucoup d’interprétations tendancieuses. Je ne sais pas si c’est un manque de forme ou de l’incompétence mais on ne peut pas siffler une dizaine de fautes que dans un sens.

Avez-vous un problème avec M.Fautrel ?

Comme les problèmes avec M.Fautrel ne datent pas d’aujourd’hui et qu’à chaque fois la Ligue remet M.Fautrel pour les Lyon-PSG, on peut se demander s’il n’y a pas une erreur d’affectation. S’il ne se sent pas bien quand il faut arbitrer Paris… Je ne sais pas mais un jour, je saurai pourquoi M.Faurel se trompe régulièrement dans le même sens. Il faut changer d’arbitre !

Vous pensez que Paris a été favorisé ?

Là, c’était sous les yeux des ensembles des participants de la Ligue. Le président de la LFP était là et il suffit de regarder toutes les actions litigieuses pour se rendre compte qu’il y a une remontée spectaculaire du PSG qui n’aurait pas eu lieu sans ce laxisme un peu orienté. J’en suis désolé car Paris fait partie des grandes équipes. Mais ce n’est pas parce qu’il y a beaucoup d’investissements mis en avant qu’on doit donner une forme de priorité quand il y a un doute. Le doute doit aller dans les deux sens et non pas vers ce qui brille le plus.

source: foot365

Nombre de vues: 635

Dans le même genre: